Français English
Logo IHPSTLogo CNRSLogo Paris 1Logo ENS
Bandeau institut

Doctorante invitée

Nous avons le plaisir d'accueillir Elsa Muro Sabater en qualité de doctorante invitée à l’IHPST durant 3 mois, jusqu’à mi-juillet, sous la responsabilité de Matteo Mossio. Elle vient de l’Université de Navarre en… [En savoir plus]

Prochainement à l’IHPST Prochainement à l’IHPST

Jeudi 01 janvier 1970, 01:00-01:00

En savoir plus

Agenda – Dimanche 26 octobre 2014

Le mois précédent Septembre 2014 | Ce mois-ci | Novembre 2014 Le mois prochain

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
 

Jenny Litzelmann – Thèse

Présentation

Ancien doctorant (2005-10-10 – ?)
Doctorante, IHPST

Adresser un mail

Thèse

La notion de "droits de l'animal" et ses conséquences philosophiques

Il s’agira d’étudier la notion de droits de l’animal d’un point de vue historique et épistémologique. Dans une première partie historique, nous étudierons l’histoire et surtout l’émergence de cette notion de « droits de l’animal » afin de déterminer ce qu’elle apporte de nouveau par rapport aux attitudes antérieures de l’homme vis-à-vis de l’animal. Nous poserons ainsi la question de l’évolution du rapport et du passage entre l’animal comme objet de connaissance et l’animal comme sujet de droit.
Une deuxième partie sera consacrée à la question épistémologique, à savoir la théorie de la connaissance de l’animal. Le statut de l’animal en tant qu’objet de connaissance est un statut particulier, puisque d’un point de vue épistémologique, l’animal est, parmi tous les objets de la nature, tantôt celui qui ressemble le plus à l’homme, tantôt celui qui lui est radicalement opposé. On peut penser, comme Tom Regan, que les animaux « apportent, comme nous, le mystère d’une présence psychologique unifiée au monde » , mais aussi, comme l’écrit Florence Burgat, que l’essence de l’animalité est « déduite d’une privation de tous les attributs [???] qui sont censés caractériser l’humain ; aucun d’entre eux ne saurait être véritablement attribué à l’humain s’il n’est en même temps refusé à l’animal. Aussi l’animalité apparaît-elle comme le substrat sans qualité à partir duquel peut se dire la spécificité de l’humain. » Il est nécessaire d’étudier épistémologiquement ce qui dans notre connaissance de l’animal justifie ou non l’attribution de certains droits. Nous comprendrons l’épistémologie comme la discipline qui pose les trois questions du quoi ?, du comment ? et du pourquoi ?: Qu’est-ce que la connaissance de l’animal ? Comment s’est-elle constituée et comment se constitue-t-elle aujourd’hui ? Enfin comment apprécier sa valeur, en d’autres termes comment l’évaluer ? Ces trois questionnements gnoséologique, méthodologique et éthique sont essentiels et inséparables lorsqu’il s’agit de s’interroger sur la légitimité des connaissances auxquelles nous faisons appel pour élaborer nos conduites sociales (ici en particulier, la conduite des hommes envers les animaux). La valeur éthique d’une connaissance est fondée sur les hypothèses gnoséologiques et méthodologiques, mais sur quoi ces dernières sont-elles fondées ? Comment s’assurer de l’équivalence de la connaissance épistémologiquement fondée et de la valeur éthique de cette connaissance ?
Ces questions épistémologiques seront posées dans le cadre de l’étude du comportement animal, et plus précisément celui de l’éthologie, classique et contemporaine. En quel sens le comportement de l’animal est-il porteur de signification ? Et comment interpréter humainement le comportement ou l’expérience d’un animal ?

Chapouthier, Georges, Au bon vouloir de l’homme, l’animal, Paris, Denoël, 1990.
Chapouthier, Georges, Les droits de l’animal, Paris, PUF, « Que sais-je ? », 1992.
Chapouthier, Georges, Nouët, Jean-Claude, Les droits de l’animal aujourd’hui, Paris, Arléa-Corlet, Ligue française des droits de l’animal, 1997.
Couret, Alain, Ogé Frédéric, Droit et animal : études, Toulouse, Presses de L’Institut d’études politiques, 1988.
Ferry, Luc, Germé, Claudine, Des animaux et des hommes : anthologie des textes remarquables, écrits sur le sujet, du XVème siècle à nos jours, Paris, Librairie générale française, 1994.
Goffi, Jean-Yves, Qu’est-ce que l’animalité, Paris, Vrin, « Chemins philosophiques », 2004.
Lestel, Dominique, L’animalité. Essai sur le statut de l’humain, Paris, Hatier, « Optiques Philosophie », 1996.
Muller, Denis, Poltier, Hugues, La dignité de l’animal : quel statut pour les animaux à l’heure des technosciences ?, Genève, Labor et Fides, 2000.

Informations complémentaires

Axe de recherche : Philosophie de la biologie et de la médecine
Directeur de thèse : Georges Chapouthier (Paris1) Bernard Baertschi (Université de Genève)
Inscription : 2005 à Paris 1

URL : http://www-ihpst.univ-paris1.fr/209,jenny_litzelmann.html

Haut de page

Retour à la page précédente

Retour à l’accueil

Accueil du site | Informations pratiques | Lettre d’information | Nous contacter | Mentions légales | Accès privé
© IHPST, 2002-2014.
Dernière mise à jour : Dimanche 26 octobre 2014